CABINET PERRINE Infirmier - Que faisons nous
CABINET PERRINE - ESPACE PARAMÉDICAL DE BOURBON - BIEN VOUS SERVIR, NOTRE DEVOIR
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.



                                     Que faisons nous 


Nous assurons des soins infirmiers au cabinet de soins et au domicile des patients.


Soins Infirmiers en diabétologie :

Insulino-thérapie par adaptation des doses en fonction des hémoglucotests et de l'HbA1c , avec tenue du carnet de soins diabétiques , 
nous travaillons en étroite collaboration avec l'ensemble des professionnels de santé et partageons les informations médicales vous concernant via un site d'échange sécurisé ( ASIP Santé)
Conseils hygiène-diététiques
Contrôles des constantes et des paramètres vitaux

diabete-suivi- passeport diabete
Diabetique Carnet Auto Surveillance Insuline
Hartmann , laboratoire offrant une large gamme de produits, du pansement simple au plus complexe






Plaies et Cicatrisations:                                             

Réalisations de pansements simples mais aussi de pansements complexes,
nous sommes doté d'un équipent d'hydro-thérapie oxygénée , méthode ayant fait ses preuves dans la guérison des plaies avec importantes pertes de substances, artério-veineuses ou accidentelles, gangrène sèche , humide et/ou diabétique.

Séance d'hydrothérapie oxygénée -CABINET PERRINE


Escarres du talon séance de soin au CABINET PERRINEPied diabétique aprés détersion au CABINET PERRINE
Séance d'hydrothérapie-oxygénée
barbotage dans pédiluve stérile avec arrivée O2, et solutions selon protocole défini pour chaque situation

















Escarre du talon après détersion mécanique             










Plaie nécrotique de pied diabétique après ablation mécanique des zones nécrosées,et séances d'hydrothérapie oxygénée

                                          

Ulcére de jambe en soin au CABINET PERRINE








Ulcére de jambe variqueux, fibrineux avant détersion.




Insuffisance rénale: On dit que l’on souffre d’insuffisance rénale lorsque les reins éprouvent des difficultés à remplir leurs fonctions habituelles. Les toxines et l’eau s’accumulent dans le corps qui s’intoxique progressivement. L’accumulation des déchets dans le corps peut provoquer une intoxication du sang connue sous le nom d’urémie. Plusieurs traitements permettent de ralentir la dégradation de la fonction rénale.Lorsque l’on souffre d’insuffisance rénale à un stade avancé, il est important d’adopter un régime alimentaire approprié et il devient nécessaire de substituer la fonction rénale par l’une des modalités suivantes :
  • La dialyse qui permet d’assurer certaines fonctions rénales grâce à des moyens artificiels. La dialyse va assurer certaines fonctions que les reins ne peuvent plus accomplir. La dialyse est une méthode de filtration du sang. En filtrant le sang, la dialyse permet d’éliminer les déchets toxiques et l’excès d’eau qui s’accumulent dans l’organisme. Il existe 2 types de dialyse : la dialyse péritonéale et l’hémodialyse.

aurar, association organisant les dialyse sur la REUNION
Dialyses péritonéales

En collaboration avec l'AURAR -centre ambulatoire de SAINT PIERRE, nous pratiquons des dialyses péritonéales aux domiciles des patients. Cette méthode de dialyse offre au patient, une qualité de vie incomparable, par rapport à l'hémodialyse beaucoup plus lourde. là le patient reste chez lui, et vaque à ses occupations, il n'aura que quatre petites contraintes quotidiennes, d'environ vingt minutes chacunes, et toutes absolument indolores, il n'a pas à subir les grosses fatiques et les hypotensions brutales et souvent épuisantes de l'hémodialyse. Des contrôles mensuels sont effectués par les néphrologues de l'AURAR, et nous appliquons rigoureusement les instructions qui nous sont alors transmises. 
24H/24, nous pouvons joindre un personnel de l'AURAR, et avec lui prendre les décisions les plus justes et agir avec diligence et cohérence.
catheter de dialyse péritonéale, bien en place











Orifice de dialyse péritonéale,propre et sain, ne nécessitant aucun autre soin que de propreté.








Le principe de la dialyse péritonéaleLa dialyse péritonéale est un traitement alternatif à l'hémodialyse.  Elle est préférée comme première modalité de traitement de suppléance pour préserver la fonction rénale résiduelle.Cette dialyse utilise la membrane péritonéale comme surface d'échanges entre le liquide instillé dans la cavité abdominale et le sang circulant dans la paroi des intestins.Un cathéter de dialyse péritonéale est un tube mince et souple que l'on introduit chirurgicalement dans la cavité abdominale.  L'orifice de sortie du cathéter se situe sous le nombril.
La partie extérieure du cathéter va permettre l'instillation des liquides de dialyse.Les deux types de dialyse péritonéale :1. La dialyse péritonérale continue ambulatoire (D.P.C.A)La dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A) nécessite quatre échanges par jour.
Deux litres de liquide de dialyse sont instillés par le cathéter et restent en stagnation intra-abdominale pendant quatre heures.  Le liquide est ensuite drainé puis renouvelé.Ces échanges sont pratiqués au domicile, au travail, en vacances, ...Ce traitement quotidien assure une dialyse continue et une ultrafiltration étalée, expliquant son excellente tolérance, notamment chez le sujet âgé.2. La dialyse péritonéale automatisée (D.P.A)La dialyse péritonéale automatisée (D.P.A) nécessite l'emploi d'un cycleur.Durant les heures de sommeil, les échanges sont réalisés par un cycleur (machine) qui contrôle les volumes totaux, les volumes d'injections, le temps de stagnation et le volume drainé.Quatre à dix échanges sont effectués pendant le sommeil totalisant dix à vingt litres de liquide.Une carte intégrée mémorise tous les paramètres de dialyse qui sont ensuite analysés par le néphrologue à la consultation.Avantages de ce type de dialyse :
  • Le traitement est plus lent et plus doux.
  • Se pratique à domicile après une formation d'une semaine au centre.
  • Le patient est autonome et indépendant dans ses déplacements.
  • Une intégration professionnelle est plus aisée.
  • Les déplacements en vacances sont facilités.
  • Avec le cycleur, le traitement s'effectue la nuit; aucu traitement diurne.
  • Le régime alimentaire est moins strict qu'en hémodialyse.
  • Aucune ponction veineuse n'est effectuée.
  • Meilleure stabilité tensionnelle.
Inconvénients de ce type de dialyse :
  • Un cathéter permanent se trouve au niveau abdominal.
  • Des risques d'infection sont présents.
  • Nécessité de stocker du matériel de dialyse.
  • Ce type de dialyse s'effectue tous les jours.
Financièrement :
  • Cette technique de dialyse n'implique aucun investissement financier de la part du patient car elle est totalement remboursée par la sécurité sociale.
  • Un complément financier vous sera octroyé pour payer les déchets, l'eau et le courant utilisés.
  
CHIMIOTHERAPIE & ANTIBIOTHERAPIE SUR SITE IMPLANTABLE (PORT A CATH)
modèles de port a cath,sites implantés pour abord veineux sécurisé
Le Port-a-cath (PAC) ou "chambre à cathéter implantable" est un système installé à demeure sous la peau d'un patient qui permet un abord veineux de qualité chez les personnes devant subir des thérapeutiques intraveineuses prolongées et corrosives pour les vaisseaux. L'invention de ce système a grandement amélioré le confort des patients devant subir un traitement à base de perfusions intraveineuse de médicaments anticancéreux : les chimiothérapies intraveineuses. Devant ses avantages, il a ensuite été utilisé pour d'autres maladies.  
Les chimiothérapies intraveineuses présentent plusieurs particularités :Ce sont des traitements longs et répétitifs, qui  peuvent durer de plusieurs mois à plusieurs années au rythme de 1 à 5 jours de perfusions intraveineuses, en général toutes les trois semaines.Les veines périphériques sont les veines visibles et facilement utilisables par un infirmier chargé de poser ce type de perfusion. Ce sont en général les veines de l'avant bras : dessus de la main, poignet, avant bras et pli du coude. Or, malgré toutes les précautions des soignants, ces veines ne supportent pas des traitements aussi longs et corrosifs : elles deviennent fines, cassantes et parfois plus du tout abordables. Les produits utilisés sont en général des médicaments puissants qui doivent rester strictement dans les veines. En effet, dès qu'une veine est accidentellement perforée et que le produit passe dans les tissus avoisinants, il devient très toxique pour ces tissus et peut entraîner leur nécrose (destruction). Autrefois, quand les veines périphériques n'étaient plus en état de supporter de telles perfusions, les patients devaient subir à chaque chimiothérapie la pose d'une "voie centrale" : c'est-à-dire la pose d'un cathéter (tuyau stérile de petit diamètre, plus ou moins long et introduit dans un vaisseau à l'aide d'une aiguille perforée de même diamètre et qui sert de guide à son introduction) au niveau d'une veine centrale (veines du cou le plus souvent) de l'organisme. Cette pose est un acte chirurgical effectué par les médecins anesthésistes.
photo port a cath
Le PAC est un net progrès   LE PORT A CATH est un cathéter posé dans une veine centrale, laissé à demeure plusieurs mois ou années, et relié à un petit réservoir (appelé "chambre") implanté sous la peau du patient et dans lequel on va piquer à chaque fois pour poser les perfusions. Les piqûres sont plus faciles à faire et donc moins douloureuses pour le patient. De plus l'état de ses veines périphériques est tout à fait préservé.  
Cette chambre implantable est posée au bloc opératoire par un chirurgien, sous anesthésie locale ou générale. N.B. Son usage a été étendu à d'autres pathologies que les cancers :  ET en accord et avec la prise en charge par la Sécurité sociale, chez des patients nécessitant des perfusions répétées comme :
• Perfusions d'antibiotiques prolongées : malades atteints de mucoviscidose ou immunodéprimés (baisse des défenses contre les infections, par exemple dans le Sida).  
• Perfusions d'antiviraux et d'antifongiques (médicaments contre les champignons) chez des malades immunodéprimés.  
• Traitements de la douleur si les autres moyens sont inefficaces ou impossibles.  
• Traitement des patients atteints d'hypertension artérielle pulmonaire primitive.  
• Traitements des maladies du sang nécessitant des transfusions répétées.

VIDEO PORT A CATH , cliquez

Aller impérativement vers cette démonstration vidéo.


<-----------------------------cliquez